Votre entreprise doit-elle devenir une plateforme?

Posted by | No Tags | Non classé

GAFA, NATU ou encore BAT (Baidu, Alibaba, Tencent), sous ces 3 acronymes se cachent des leaders de l’économie numérique à la particularité commune : ce sont des plateformes.

Ce modèle d’entreprise impacte les chaînes de valeur d’un marché et bousculent les modèles d’affaires. Très offensives, quelques fois hégémoniques sur leur secteur, les plateformes amènent une autre culture, une autre vision du monde.

Entreprises digitales par excellence, elles exploitent les technologies numériques comme elles consomment de l’électricité. Pour l’ensemble des entreprises d’aujourd’hui, le digital est incontournable. Or, il ne suffit pas d’être digital pour devenir une plateforme.

Allez-vous vers ce modèle ?

Que vous soyez nativement digital ou entreprise traditionnelle, il est essentiel de bien comprendre les 4 spécificités principales des plateformes avant de franchir le pas.

1. Un Ecosystème associé à l’effet réseau

La plateforme tire toute sa valeur ajoutée des interactions qu’elle génère au cœur de son écosystème. Chaque acteur, tantôt utilisateur ou contributeur, interagit, consomme et produit, générant toujours plus d’utilisateurs et plus de valeur dans un cercle vertueux : c’est l’effet réseau.

Airbnb, sans avoir construit un seul mètre carré, propose au niveau mondial un nombre de chambres supérieur à celui de la chaîne Marriott. Son succès tient à la promesse d’une expérience utilisateur unique : se sentir comme chez soi n’importe où dans le monde. Il a réussi à construire un écosystème de loueurs et de locataires qu’il met en relation en se rémunérant sur toutes les transactions. Chacun, tour à tour loueur ou locataire, tire avantage du système, créant une offre de plus en plus grande et diversifiée, source de toujours plus de valeur.

2. Des données

La plateforme exploite les très gros volumes de données transitant dans son écosystème à des fins commerciales.

Une partie de ces données, disponibles en Open Data, permet à des acteurs externes de développer de nouveaux services, qu’ils interfacent à la plateforme en utilisant les fameuses APIs (Application Programming Interface) mises à leur disposition. L’autre partie des données est monétisée selon différents modèles de tarification innovants : de la vente de données brutes à celle d’indicateurs en passant par les encarts publicitaires ou encore la vente aux résultats.

La plateforme s’appuie sur des algorithmes pour exploiter les contenus collectés, extraire des informations, faire des associations ou des recommandations. D’une très grande puissance, ils régissent le comportement des utilisateurs et font partie intégrante de la stratégie de la plateforme. Les 19 algorithmes du moteur de recherche Google filtrent et classent les informations, avec un pouvoir d’influence considérable.

3. Gouvernance

Plus que la technologie, ou le digital, la plateforme se caractérise par un nouveau modèle de gouvernance. S’appuyant le plus souvent sur une structure hiérarchique aplatie et une organisation décentralisée, la plateforme fonctionne beaucoup en mode projet avec des équipes réduites et une forte délégation. Ces entreprises très agiles ont une véritable culture de l’expérimentation et du partage, où l’échec fait partie de l’expérience et la créativité est fortement encouragée.

4. Une infrastructure technologique

L’ère digitale dans laquelle nous vivons se caractérise par 3 phénomènes : la rapidité, la multitude et les données.

La rapidité à laquelle les changements s’opèrent, tirés par l’adoption rapide et l’usage de nouvelles technologies.
La multitude d’informations, d’opportunités, de bruits, d’échanges, de transactions résultant de l’interaction permanente, via internet, de centaines de millions de personnes dans le monde.
L’explosion du volume de données, de toute nature et de tout format, en provenance des réseaux sociaux, de mails, d’applications web ou de capteurs.
Les plateformes embrassent ces particularités et mettent en place une infrastructure mixant des solutions informatiques, de communication et technologiques puissantes au service de l’efficacité opérationnelle et de la croissance du business.

Source d’inspiration pour certains et de craintes pour d’autres, les plateformes impactent le business quel que soit le secteur d’activité. Grâce ou à cause d’elles, les entreprises sont toutes amenées à se remettre en question.

Faut-il devenir une plateforme ? Si vous vous reconnaissez dans les critères évoqués ci-dessus, vous avez les cartes en main. L’exploitation de vos données et votre capacité à innover deviennent capitales. Cela nécessite de capter rapidement de la valeur et de solidifier votre base de clients tout en développant votre écosystème afin d’enclencher une dynamique vertueuse. La collaboration avec des start-up peut accélérer la mise en œuvre de cette dynamique. C’est un véritable projet de transformation.
Si vous n’avez pas répondu positivement à la première question, demandez-vous alors si vous pouvez collaborer ou profiter de leur influence ? Pourquoi ne pas se positionner dans leur écosystème afin de bénéficier d’un effet de levier ? Par exemple, vous développez une interface pour vous connecter à une plateforme et étendre rapidement votre exposition au marché. Cela nécessite à minima de l’agilité et de la scalabilité pour absorber les effets induits.
Quel que soit la stratégie retenue, sa mise en œuvre peut s’inspirer des bonnes pratiques des plateformes à travers 4 Facteurs clés de succès :

Tous connectés. A tout moment, depuis n’importe quel appareil, que l’on soit employé ou client d’une plateforme, chacun doit pouvoir accéder au service ou aux informations dont il a besoin.
L’expérience utilisateur. L’exploitation des données est mise au service du client qui se situe au cœur de la priorité des plateformes. L’idée est de mieux le connaître, de lui simplifier la vie, d’anticiper ses besoins pour lui proposer une expérience unique et personnalisée avec la marque de l’entreprise.
Culture d’entreprise. Ces entreprises développent une véritable culture d’entreprise souvent véhiculée à travers une devise percutante et mobilisatrice. Cette culture se traduit notamment par l’organisation d’espaces ouverts favorisant l’intelligence collective. Cette dynamique est mise au service d’une stratégie et d’une vision claire et partagée.
Scalabilité. L’objectif d’une plateforme est d’atteindre une taille critique au plus vite, croître pour étendre ses services ou ses offres afin de capter toujours plus de clients. Pour ce faire, il lui faut être scalable, asseoir cette croissance très rapide sans impacter les coûts au risque de perdre en compétitivité.

Les plateformes, de plus en plus nombreuses, deviennent des acteurs économiques majeurs à prendre en compte, quel que soit le secteur d’activité. Ce phénomène doit amener votre entreprise à définir une stratégie claire d’adaptation à ces « barbares », tirant son inspiration des recettes qui font leur succès. Résister et assurer sa croissance en identifiant de nouvelles sources de revenus grâce à ces acteurs est sans doute une stratégie gagnante !

Groupe Plateformes Digitales.


No Comments

Comments are closed.