L’entreprise humaine et digitale

Posted by | No Tags | Non classé

L’entreprise humaine et digitale

Notre société est en pleine mutation, de nouvelles technologies nous envahissent à une vitesse folle, de nombreuses innovations viennent nous challenger au quotidien. Les modes de consommation changent, nos comportements se modifient avec de nouveaux usages et nous courrons après le temps comme s’il était impossible de le ralentir.

Nous entrons dans une phase de changement permanent.

En tant que clients, nous sommes toujours plus tentés, séduits, sollicités par des offres personnalisées soigneusement élaborées pour répondre à toutes nos attentes. Notre niveau d’exigence est toujours plus grand pour avoir, au meilleur coût, ce que l’on veut, où l’on veut et au moment choisi.

Ces nouveaux comportements impactent fortement nos entreprises et nos façons de fonctionner tout en ajoutant une pression temporelle et financière forte. Nous devons continuer à vendre et produire quotidiennement de façon qualitative et quantitative tout en se transformant rapidement pour faire face à ces nouveaux défis, toujours plus nombreux et toujours plus vite.

Dans ce contexte, l’entreprise se dote de technologies pour l’aider à faire face à ces challenges. Ces technologies s’ajoutent les unes aux autres pour compléter le dispositif humain de l’entreprise avec la promesse de lui simplifier la vie, de lui apporter plus d’information, le tout pour être plus efficace et plus performant. Les collaborateurs jonglent avec les processus et les outils qui s’accumulent. Rarement repensés, au mieux dépoussiérés, ces processus souvent nécessaires, sont chargés d’obligations et de contraintes. Ces derniers amènent le collaborateur à fonctionner en mode « automatique », refoulant toute capacité de jugement et de responsabilisation.

Les outils sont choisis de façon minutieuse sur la base de nombreux critères nécessitant parfois des mois de travail alors même qu’une dizaine de nouvelles solutions aura eu le temps d’apparaître sur le marché. Les processus de décisions, eux-mêmes au cœur du dispositif de l’entreprise pour lui permettre d’avancer efficacement, sont souvent grippés, ralentis par une hiérarchie trop lourde.

Bref, au final, l’entreprise patine, les collaborateurs croulent sous les nombreuses tâches et souffrent en silence des nombreux dysfonctionnements. Les résultats ne sont pas à la hauteur des attentes et les objectifs toujours plus ambitieux.

Les frustrations, les démotivations, les burn out, augmentent et les marchés autour de nous sont toujours plus actifs, plus compétitifs et plus agressifs.

Que doit-on faire ?

Les technologies sont omni présentes, le monde ne va pas ralentir, les innovations ne vont pas s’arrêter, bien au contraire, et les contraintes externes géopolitiques et environnementales ne vont pas se réduire !

La réponse est d’abord et avant tout HUMAINE : il faut remettre l’humain au cœur de nos entreprises et au centre de notre société.

L’humain, avec son cœur, doit guider nos choix plus que nos têtes et nos égos.

Je suis une fervente défenseur des nouvelles technologies. Toutefois, les technologies et les innovations doivent être mises au service d’un mieux-être, d’un mieux-vivre et d’un mieux-consommer. Elles doivent respecter l’humain et sa liberté d’être et de penser.

Les technologies et les innovations sont de formidables booster à condition que l’on ait repensé le cadre de leur usage et de leur application. Leurs usages requièrent une transformation que nous devons opérer à tous les niveaux de l’entreprise pour leurs permettre de réellement délivrer leurs promesses de simplicité, d’efficacité et de performance.

L’humain ne doit pas et ne peut pas être la variable d’ajustement de l’entreprise : elle est sa plus grande richesse et l’entreprise doit en prendre soin.

L’humain va justement permettre à l’entreprise de se transformer : ce n’est pas l’outil qui transforme l’entreprise, mais l’humain. C’est un humain responsabilisé, respecté, écouté et engagé, sous l’impulsion d’une intelligence collective en action, qui va déplacer les montagnes, contribuant à développer et dynamiser l’entreprise. Les outils et les technologies viennent augmenter l’humain dans ses capacités de penser et d’agir. Les innovations doivent contribuer à un monde meilleur sans aucun compromis avec la liberté humaine sous toutes ses formes.

Le pouvoir des intelligences collectives, individuelles et artificielles réunies sont le meilleur atout de nos entreprises et de notre société de façon globale. Nous devons prendre soin de les activer ensemble dans le sens du bien commun.

Comment faire ?

Au niveau de l’entreprise, il faut :

  • se repenser en réactivant l’intelligence collective,
  • libérer les énergies qui ne demandent qu’à s’exprimer,
  • remettre du sens dans ce qui est fait…
  • …et de l’efficience dans le quotidien,
  • restaurer la confiance, l’écoute et le respect,
  • enclencher l’acculturation digitale.

En un mot, il faut se transformer.

Ensuite, la voie est ouverte pour

  • cultiver la créativité,
  • remettre l’innovation au coeur de l’entreprise,
  • développer l’expérience collaborateur, et par symétrie des attentions,
  • développer l’expérience client,
  • repenser son eco-système,
  • se doter des nouvelles technologies pour amplifier et booster nos capacités, nos actions, et nos résultats.

L’entreprise performante de demain sera une entreprise humaine et digitale.


No Comments

Comments are closed.